Comment éviter le baby blues après la naissance de bébé ?

Personne n’est à l’abri du baby blues

La naissance d’un enfant devrait toujours être du pur bonheur. C’est vrai qu’une famille qui s’agrandit devrait vous donner du baume au cœur. Vous l’avez désiré, attendu et mis au monde, mais en réalité, les choses sont parfois différentes. Une grossesse difficile, un accouchement avec quelques complications, un bébé qui pleure sans cesse et une fatigue excessive mélangés aux changements hormonaux et vous voilà avec le baby blues qui pointe le bout de son nez. Une petite dépression post natale sans gravité si elle est temporaire. Des solutions existent, nous allons vous aider à passer ce cap afin de profiter pleinement de votre nouveau rôle de maman.

 

Le baby blues d'après bébé

La solution n°1 contre le baby blues est le repos

Tout d’abord, profitez de votre séjour à la maternité et des quelques siestes de votre nouveau-né pour vous reposer également. En effet, 9 mois de grossesse et un accouchement ont fatigué votre corps bien plus que vous ne pouvez l’imaginer. Fatiguée et à fleur de peau, le baby blues est vite arrivé. Vos congés maternités servent surtout à vous reposer, votre corps et votre esprit doivent retrouver leur énergie d’avant la grossesse. Et au retour à la maison, il n’est surtout pas question de nettoyage de printemps et de travaux en tout genre. Vos priorités sont votre bébé et vous !

 

Profitez des siestes pour éviter le baby blues

La solution n°2 est en parler, en parler, en parler

Vous vous sentez coupable car la naissance de votre bébé devrait vous rendre la plus heureuse du monde. Heureuse vous l’êtes mais des émotions que vous n’attendiez pas vous submergent. Tout d’abord, pas d’inquiétude, le baby blues est courant, il arrive souvent peu de temps après l’accouchement et disparaît avec le retour à la maison. Quoiqu’il en soit, vous ne devez pas rester seule avec vos doutes, vos questions et vos angoisses. La peur de l’inconnu est normal mais le personnel soignant est là pour vous écouter et vous conseiller, votre conjoint, une amie ou un membre de la famille peuvent également être à votre écoute. Si le problème persiste, n’hésitez pas à consulter car au baby blues peut succéder une déprime post natale.

La solution n° 3 est déléguer quand c’est possible

Super maman que vous êtes, vous voulez être sur tous les fronts. Votre bébé ne serait néanmoins pas plus malheureux si vous arriviez à le confier à une personne de confiance (bien entendu) le temps d’une visite chez le coiffeur, d’un moment détente ou tout simplement pour les courses. Une aide par ci, une aide par-là, apprenez à dire oui à ceux qui vous la proposent.

 

déléguer pour éviter le baby blues

La solution n°4 : changez-vous les idées

Profitez de cette pause obligée pour commander les faire-part naissance de votre petit bout afin de le présenter à tous vos proches. Tranquillement dans votre fauteuil, en quelques clics, celui-ci sera personnalisé et grâce à sa livraison rapide et à domicile, plus besoin de courir de magasin en magasin.

 

Faire-part naissance

Je crée le faire part naissance de bébé >

Vous savez, la maman parfaite n’existe pas ! Un coup de mou, un coup de déprime, le baby blues n’est pas une fatalité mais vous ne serez ni la première ni la dernière à qui ça arrive.

footer_gebblog2_FR2
You might also like

Leave a Reply