Une grossesse à 40 ans, y’a-t-il vraiment un risque ?

Avoir un bébé à 40 ans, quel beau cadeau !

Depuis plusieurs années, c’est une réalité, de plus en plus de femme vivent une grossesse à 40 ans soit pour un premier enfant soit pour leur dernier. Ce phénomène est dû à la société actuelle, où les femmes veulent profiter de leur jeunesse, prendre le temps de trouver le père idéal et aussi monter les échelons professionnels afin d’acquérir une situation stable.

L’entourage a souvent un avis controversé face à une naissance tardive car il y a beaucoup d’idées reçues dont la malformation du bébé etc. Y’a-t-il vraiment des risques à avoir un enfant à la quarantaine ? On vous explique.

bébé après 40 ans

Une grossesse à 40 ans : il faut la vivre comme les autres

Que vous ayez 25 ou 40 ans, il n’y aura pas de traitement de faveur pour l’une ou pour l’autre. Il est vrai qu’à 40 ans certaines femmes enceintes peuvent ressentir plus de fatigue, mais cela dépend de chaque personne. Une grossesse est unique, chaque femme la vie d’une manière différente. Vivre avec un petit bout dans le ventre c’est un peu comme pratiquer du sport : il y a des précautions à prendre. Prenons la course à pied, que le coureur ait 20 ou 50 ans il doit s’échauffer, s’hydrater etc. pour les futures mamans c’est pareil.

Les précautions à prendre dès le début : arrêter de fumer, réduire au maximum la consommation d’alcool, limiter la prise de médicaments et surtout se ménager. À 40 ans, il vous faut plus écouter votre corps car quand il dit stop c’est qu’il a besoin de repos.

La seule différence repose dans le suivi : une grossesse surveillée ne sera pas risquée. Les rendez-vous chez le gynécologue seront plus fréquents et les examens plus poussés. Pour le reste, profitez de votre bonheur car quoi qu’il arrive vous allez vivre de très beaux moments, complice avec votre bébé.

Rassurez-vous même une maman de la quarantaine peut être euphorique à l’idée de préparer la naissance : décoration de la chambre, shopping, repérage pour la carte naissance garçon ou fille, ou tout simplement la recherche du prénom et j’en passe 😊

maman à 40 ans

Les risques possibles pour le bébé et la maman

Pour certaines femmes, la grossesse à 40 ans se passera sans aucun accro jusqu’à la naissance de bébé. Nous tenons à vous informer tout de même, des possibles risques en cas de grossesse tardive (mieux vaut prévenir que guérir, n’est-ce pas ?😉) :

Pour votre bébé :

  • Il a plus de chance de développer des maladies comme la trisomie 21, mais désormais à partir de 38 ans il y a des examens obligatoires afin de détecter ce type de malformations chromosomiques afin de pouvoir interrompre la grossesse à temps (si la mère est d’accord pour cette intervention),
  • Il a également plus de chance qu’il naisse prématuré.

Pour la maman :

  • Le risque de développer de l’hypertension ou du diabète est plus élevé à cet âge,
  • Le pourcentage de fausse couche pendant le premier trimestre est plus important pour les grossesses après 40 ans (environ 20%).

Et sans oublier que le risque principal est de ne pas réussir à tomber enceinte car après 35 ans la fertilité chez une femme diminue de manière exponentielle. C’est donc un facteur à prendre en compte, avec un test qui évalue la capacité à concevoir un enfant lorsqu’une femme se trouve dans un âge avancé.

Pour résumer, si vous surveillez attentivement votre grossesse avec l’aide de spécialistes tout se passera pour le mieux. Vous pouvez dès à présent rassurer vos proches sur le sujet et répondre aux questions qu’ils pourraient se poser.

Puis, qu’on se le dise, avec 40 printemps derrière soi, on a appris à relativiser et à vivre les choses plus sereinement : idéal pour élever un enfant !

naissance tardive

Marion
Marion

21 ans, Lilloise
J'aime la course, les voyages, les sorties entre amis et adore aller au cinéma voir des films d'action ou des comédies.

Publications: 135

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *